Accueil Actualités

Actualités

27 février 2019

"MARS Bleu" mois du dépistage contre le cancer colorectal - Général

Le cancer colorectal représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l'homme et le deuxième chez la femme.

Dans le cadre de « Mars Bleu », mois de promotion du dépistage contre le cancer colorectal, la Ligue contre le cancer s’engage et organise des actions de prévention, de sensibilisation, d’information partout en France et fait le point sur les avancées de la recherche qu’elle soutient.

 

Parce que 9 cancers colorectaux sur 10 détectés précocement peuvent être guéris, la Ligue souhaite changer l’image du dépistage de ce cancer. C’est aujourd’hui un cancer « évitable » car la coloscopie peut permettre l’éradication des polypes et des lésions précancéreuses. Il convient de créer un électrochoc dans l’opinion pour lever les doutes, les craintes, les préjugés et favoriser une meilleure connaissance des facteurs de risque et une meilleure adhésion au dépistage.

« Mars Bleu » est LE mois de promotion du dépistage organisé du cancer colorectal. 

Partenaire de l’Institut national du cancer, la Ligue relaye cette opération durant tout le mois de mars au travers de l’action de ses comités départementaux et, à l'occasion de la nouvelle édition du mois de Mars Bleu, la Ligue contre le cancer lance la campagne #ParlonsFesses !

Affiches, mini-site, événements, conférences et Côlon Tour inciteront tout au long de ce mois de mars les Français à se faire dépister, dès 50 ans et jusqu'à 74 ans ou à tout âge en cas d'antécédents personnels et/ou familiaux.

33,5% de la population concernée participent aujourd'hui au dépistage organisé. 

 

Pour rappel:

 

 

Le cancer colorectal, en quelques points clés

  • Le cancer du côlon se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon.
  • Les facteurs de risques avérés sont la mauvaise alimentation, le manque d’activités physiques et l’alcool
  • 9 cancers du colon sur 10, détectés tôt, peuvent être guéris.
  • L'objectif de ce dépistage, qui peut concerner 17 millions de personnes (femmes et hommes de 50 ans et plus), est de diminuer de 15 à 20% la mortalité liée à cette maladie.
  • 40 500 nouveaux cas par an,
  • 17 400 décès par an, deuxième cause de décès par cancer après celui du poumon
  • 94% des cancers colorectaux surviennent après l’âge de 50 ans